Le film Les Souterrains du Temps et le livre Notes sur images sont terminés, et désormais en vente, dans leur coffret. Les voici livrés à eux-mêmes, et à vous tous … Leur vie continue, grâce à vous, au gré de vos réactions, de vos messages, des conférences diverses et de tout ce qu’ils pourront inspirer.

Cette chronique a pour but de vous faire partager, au jour le jour, cette vie « à la lumière » des Souterrains du Temps, ces souterrains à Lyon appelés les Arêtes de poisson.

Actualités

  • Janvier-Février 2017 : Le film « Les Souterrains du Temps » continuent d’être sous les projecteurs…A ce jour plus de 2200 spectacteurs ont vu dans les salles (Paris et Lyon) la version cinéma du film. A chaque séance, les salles se révèlent trop petites et nous contraignent à refuser des spectacteurs.Le débat qui suit ces projections, avec la participation de Georges Combe et Walid Nazim, suscite aussi toujours un grand intérêt.

geroge-combe-presentant-le-film-au-cinema-saint-denis

  • Une nouvelle projection du film est prévu le 08 février 2017 à 20h30 au cinéma « La Fourmi » à Lyon.
  • Le cinéma le Saint Denis, à la Croix-Rousse lyon 4e, prévoit de nouvelles séances pour fin février. Les dates ne sont pas encore fixées, mais nous vous tiendrons informés sur ce site.
  • En attendant, voici un extrait du journal « Le Progrès » paru le 11 janvier 2017, dans lequel celui ci fait écho au succès rencontré par le film « Les Souterrains du Temps ».

capture progres

Devant la forte affluence des dernières séances, de nouvelles projections du film Les souterrains du Temps sont programmées pour les prochaines semaines :

– Le mercredi 19 octobre 2016 au Ciné Mourguet (15 rue Deshay, 69110 à Sainte-Foy-lès-Lyon) à 20 heures (prudent réserver à www.cinemourguet.com)

flyer-souterrains-2

– Le mardi 8 novembre à Paris, au cinéma L’entrepôt (7 rue Francis de Pressensé 75014 Paris)  à 19 heures 45

– Le vendredi 18 novembre au Ciné Meyzieux (27 rue Louis Saulnier 69330 Meyzieux) à 20 heures

– Le samedi 19 novembre au cinéma Saint-Denis (77 Grande rue de la Croix-Rousse 69004 Lyon) à 17 heures

– Le mardi 22 novembre à Paris, au cinéma L’entrepôt (7 rue Francis de Pressensé 75014 Paris)  à 19 heures 45

Bien d’autres projections sont prévues. Nous vons tiendrons informés en temps utile.

– Le mardi 25 octobre à 19h 30, à la Librairie Cadence, 62 rue Saint-Jean, 69005 Lyon, Georges Combe  donnera une conférence sur le thème : Les arêtes de poisson et l’alchimie

15 Juin 2016 : Sortie cinéma des Souterrains du Temps, le mystère des « Arêtes de poisson », à 20h au Cinéma Saint-Denis à la Croix-Rousse (Lyon 4), en présence du réalisateur Georges Combe.

     Dossier de presse

Affiche_A3 + blanc rectifié 300dpi_1 - copie

  • Mars-Avril 2016 : les Souterrains du Temps, souterrains de Lyon, vont à nouveau se retrouver sous les projecteurs. Une version cinéma est en cours de fabrication, et Georges Combe est passé en studio pour l’enregistrement des voix et le mixage final… Et c’est dans l’auditorium cinéma du Studio Pilon au Pôle Pixel à Villeurbanne que se déroule le mixage son, en version 5.1 pour l’adaptation au cinéma.
  • Et bientôt, d’autres informations, les salles et dates de sortie de la nouvelle version cinéma du film, sur ces désormais célèbres souterrains de Lyon, en Arêtes de poisson…
  • 14 novembre 2015, à 17h00 : la librairie Derain à Lyon, à l’occasion de sa réouverture, organise une présentation et une signature du film et du livre par Georges Combe.
  • 6 Octobre 2015, à 19h30 : la librairie Cadence à Lyon organise une quatrième conférence de présentation du film et du livre par Georges Combe.
  • 26 septembre 2015 : Salon du livre maçonnique de Lyon. Les Souterrains du Temps font une large allusion à Jean-Baptiste Willermoz qui habitait en toute connaissance de cause au-dessus des galeries des « arêtes de poisson ». Georges Combe sera présent dans l’après-midi à ce salon pour rencontrer les personnes que ce sujet passionne : qui était vraiment Jean-Baptiste Willermoz ?
  • Fin Août 2015 :Le boîtier contenant les 2 DVD et le livre est enfin arrivé, quelques semaines après les DVD et les exemplaires du livre.Film et livre vont pouvoir aller à votre rencontre.Déjà, la librairie Cadence, à Lyon, 62 rue Saint Jean (04 78 42 48 21) propose le coffret. Et déjà de nombreux acheteurs.Nos sites : www.productions-pgafilms.com et www. souterrains du temps.com sont mis en ligne..  Les premières commandes arrivent…
  • Septembre 2015 :Réactions des premiers spectateurs/lecteurs…

Réactions, témoignages…

Quelques extraits :

Nous avons visionné l’ultime partie de tes Souterrains. J’en ai rêvé cette nuit et cette oeuvre est en train de faire son travail en moi.

Tout d’abord, nous sommes un peu perdus dans tous ces souterrains reliés dans l’espace et le temps, ou plutôt les espaces et les temps. Où vont-ils aboutir? Qui les a bâtis? Que signifient-ils? Délires? Simples aménagements bien matériels?

Puis petit à petit, tout se met en place. Ce qui était épars se rassemble pour former, très progressivement, une pensée-image qui ouvre l’accès à la signification profonde, forcément profonde dirait la Duras, de ces souterrains.

Il se forme donc à l’intérieur de nous, une image des souterrains comme lieu qui fait vibrer l’humain afin de le faire sortir de son espace-temps, afin qu’il appréhende l’ampleur de la création dans ses dimensions multiples, afin qu’il fasse connaissance (co-naissance) de la puissance créatrice de sa conscience. Cette conscience qui fait de lui le co-responsable de la création du réel avec l’Eternel.

JNC

Quel travail ! Quelle enquête rigoureuse ! Ce qu’on ressent face à ce grand mystère est magnifiquement transmis et reçu. Ce film, par le questionnement qu’il va  susciter contribuera sans aucun doute, par un effet “boule de neige”, à cette nécessaire évolution de l’humanité évoquée par Philippe Guillemant pour qu’elle puisse faire le lien entre le passé et le futur. Alors la réponse apparaîtra.

CG

Passionnant… Intrigant (des Romains à la Franc-Maçonnerie templière de Willermoz en passant par tous les ordres religieux, Jérusalem et les Templiers, François Rabelais et même ‘’le songe de Poliphile’’), sidérant (on y parle même de Jacques Ravatin), génial, et avec une conclusion transformatrice de Philippe Guillemant, le physicien du temps (qui n’existe pas)….

PP

J’ai justement regardé hier la 3ème partie… c’est carrément hallucinant!! (d’ailleurs, je n’ai pas cessé d’en parler à mes collègues toute la journée).

Et Rabelais représente un excellent choix pour une citation : j’ai lu pendant mes vacances « Les demeures philosophales », et Fulcanelli dit à plusieurs reprises que c’était un grand initié. Décidément, le monde est petit… Excellente continuation, et encore merci pour la qualité de votre travail!

RJ

Fin septembre 2015

Je suis étonné et ravi de voir que ce que j’avais mis de plus profond dans ce film est perçu par les premiers spectateurs. Ce n’était pas évident car j’ai conscience d’avoir réalisé un film difficile, touffu, avec de si nombreuses informations qu’elles ont nécessité un livre de notes pour qu’on puisse en saisir la portée… J’espère que je pourrai toucher de nombreuses personnes car ces souterrains sous la colline de la Croix-Rousse à Lyon s’étendent bien au-delà d’une simple énigme locale… Ils nous concernent tous, dans notre vie et nos pensées.

Un spectateur commence à se prendre au jeu et me fait part d’une nouvelle hypothèse : J’avais pensé que cela pouvait être un immense résonateur, tant pour les sons (musique, chant, etc.) que pour les ondes telluriques. Ces cavités ayant pu être creusées il y a extrêmement longtemps, car dater au ‘’carbone 14’’ des éléments qui proviennent vraisemblablement de leur dernière utilisation (cale de bois, enduit à la chaux pour l’entretien des voûtes, etc.) ne donne aucune indication sur la date des premiers percements. Alors pourquoi pas à une époque où l’on savait encore à quoi servait les menhirs et les dolmens d’un point de vue cosmotellurique ou autres ?

Ainsi les arêtes de poisson ne dateraient ni du XVI° siècle, ni du Moyen Age, ni des romains… Une hypothèse hardie et séduisante qui m’avait effleurée déjà, mais qui ne peut pour le moment qu’être du domaine de l’intuition, raison pour laquelle je ne l’ai pas évoquée dans le film…

Ce sont ici les premières lignes d’un vaste échange sur le sens et la fonction de ces souterrains, un partage que je souhaite car le film n’est pas fermé sur l’hypothèse que je suggère, et devrait faire naître de nombreuses théories dans cette recherche de la Vérité qui ne fait que commencer..

Georges Combe